mardi, juillet 11, 2006

l’État d’Israël

mhamed khouya khouya_mhamed@yahoo.fr

Groupe CRI
Communiste
Révolutionnaire
Internationaliste

http://groupecri.free.fr

Prenant prétexte de la capture d’un soldat, l’État d’Israël mène une offensive militaire de grande ampleur contre le peuple palestinien. Cette nouvelle escalade fait suite à de multiples tentatives de déstabilisation du gouvernement mené par le Hamas depuis cinq mois. Ces pressions avaient commencé à conduire une partie des dirigeants du Hamas vers la capitulation, mais n’avaient pas suffi à entamer la détermination du peuple palestinien — notamment la base et une bonne partie des cadres du Hamas — à poursuivre et à amplifier son combat héroïque pour ses droits nationaux et pour vivre dans la dignité. Craignant un débordement du Hamas par le peuple, l’État sioniste a cherché et trouvé un prétexte pour envahir et bombarder les villes palestiniennes, tuant des dizaines de personnes, détruisant des installations vitales, fermant à double tour les portes des prisons. Et il a osé kidnapper des ministres et des députés, élus du Hamas, montrant tout son mépris pour la démocratie politique, dès lors que le peuple palestinien s’en sert pour tenter de stopper la politique de corruption et de collaboration qu’avait menée le Fatah durant des années.
Mais cette violence de l’État israélien n’est rendue possible que par le soutien total qu’il reçoit des puissances impérialistes. L’administration américaine a donné dès le départ son appui à ces opérations militaires. Les impérialistes européens, et en particulier français, après avoir supprimé leur aide financière à l’Autorité palestinienne pour faire pression sur le gouvernement du Hamas, ont repris à leur compte le prétexte de l’enlèvement du soldat israélien pour justifier l’agression. Ces mêmes gouvernements qui s’indignent de la capture de ce soldat et de la proposition de l’échanger contre des prisonniers palestiniens, ne trouvent en revanche rien à redire quand l’État d’Israël assassine, au quotidien, des centaines de combattants palestiniens, traque et emprisonne des milliers d’autres, ainsi que des civils.
POUR LA DÉFENSE DES PALESTINIENS : FRONT UNIQUE ANTI-IMPÉRIALISTE !
Parce qu’ils sont victimes du même système capitaliste et impérialiste mondial, le devoir des travailleurs et des organisations ouvrières et populaires de tous les pays, à commencer par ceux d’Israël et des puissances impérialistes, est d’apporter leur soutien inconditionnel à la résistance du peuple palestinien sous toutes ses formes. Face à l’armée sioniste qui envahit, bombarde et tue les Palestiniens, les travailleurs doivent être inconditionnellement aux côtés de ceux qui résistent et de leurs organisations, quelles qu’elles soient. Face aux pressions des puissances impérialistes sur le gouvernement dirigé par le Hamas que le peuple palestinien a choisi, les travailleurs doivent être inconditionnellement aux côtés de ce gouvernement quand il exige le rétablissement des fonds qui lui ont été supprimés, quand il exige le paiement des droits de douane dont l’État d’Israël s’est accaparé, quand il exige la libération de ses ministres et députés enlevés par Israël, quand il refuse de renoncer à l’exigence du droit au retour des Palestiniens chassés de leur terre depuis 1947, quand il dénonce et combat le Fatah corrompu et collaborateur, quand il refuse de faire de ses milices armées et de la police de l’Autorité palestinienne des supplétifs de l’armée israélienne, quand il refuse de capituler complètement face aux pressions des impérialistes qui lui ordonnent de ne plus combattre l’État d’Israël.
Le devoir des travailleurs et de leurs organisations est de se battre pour un front unique anti-impérialiste international, pour mobiliser les travailleurs et les peuples contre l’agression israélienne et contre les puissances impérialistes qui la soutiennent. En France, les travailleurs et les militants ouvriers et anti-impérialistes doivent se battre dans leurs organisations syndicales, politiques et associatives contre le silence de la plupart de leurs directions et contre le pitoyable pacifisme des autres, y compris à l’extrême gauche. Il faut notamment exiger de ces organisations qu’elles appellent à une grande
MANIFESTATION NATIONALE DEVANT L’AMBASSADE D’ISRAËL !
Le soutien aux actes de résistance partiels des organisations et du gouvernement palestiniens ne dispense en aucun cas les communistes révolutionnaires de mettre en avant leur propre programme et de dénoncer l’impasse du nationalisme petit-bourgeois islamiste. C’est ainsi que la politique du Hamas et de son gouvernement doit être combattue quand ils essaient d’imposer leurs idées intégristes réactionnaires, quand ils refusent de s’en prendre à la propriété privée des moyens de production (qui est la base de la corruption et de la collaboration avec Israël) et quand une partie de leurs dirigeants commence à capituler en acceptant implicitement de reconnaître Israël, c’est-à-dire de renoncer en pratique à la défense des droits nationaux du peuple palestinien. Contre cette politique du Hamas, les communistes révolutionnaires doivent combattre pour l’objectif d’une seule République laïque et socialiste sur tout le territoire de la Palestine historique et pour les États-Unis socialistes du Proche Orient. Cette solution est la seule réaliste et viable, comme le prouve quotidiennement l’échec total de la prétendue « solution » d’un État palestinien misérable, atomisé et encerclé par l’État sioniste. Il faut donc se battre pour une mobilisation révolutionnaire commune des masses arabes et juives de Palestine, pour que les travailleurs juifs rallient le combat contre le sionisme et luttent la main dans la main avec leurs frères de classe arabes, pour se libérer ensemble du joug oppresseur et exploiteur de l’État d’Israël et de l’impérialisme.

Pour tout contact : 06 64 91 49 63 ou groupecri@free.fr

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL