dimanche, juillet 09, 2006

dénoncer les positions de l’Etat marocain

L’ASDHOM

solidaire du rassemblement du mercredi 12 juillet
devant le sinistre centre de détention clandestin Point Fixe 3 (PF3)

A l’initiative du
Forum Marocain Vérité et Justice (FMVJ)
et le Comité de Coordination des Familles des Disparus
dont le Sort reste inconnu et des Victimes de la Disparition Forcée, un rassemblement se tiendra le mercredi 12 juillet à 18 h3 0 devant le centre de détention clandestin PF3 à BIR ERRAMI route de ZAAIR RABAT. Dans ce centre, des centaines de militants et de citoyens ont subi en toute illégalité la détention arbitraire, accompagnée de torture et de privation.

La date du 12 juillet est symbolique pour tout démocrate qui s’oppose à l’atrocité du système de la disparition forcée érigé par les hautes autorités marocaines pour asseoir leur règne de terreur et pour museler les velléités de démocratie et de liberté. En effet, c’est un 12 juillet 1975 que ce centre a été découvert grâce à la tentative d’évasion réussie d’un groupe de citoyens séquestrés victimes de la disparition forcée.

Huit des emmurés du centre : Hocine EL MANOUZI, le Colonel ABABOU, AAKA, ACHALLAT, MERIZAK et les frères BOUREQUAT, ont réussi à briser le mur de silence et ont réussi à faire connaître les atrocités qui y étaient pratiquées.

Le bureau Exécutif de l’ASDHOM, se joint à cet appel et demande à l’ensemble des adhérents et sympathisants de se saisir de cette occasion pour exiger que la vérité et la justice passent par une connaissance approfondie des exactions subies et pour que la lutte contre l’impunité soit le rempart contre la répétition de telles atrocités meurtrières qui portent atteinte à la dignité humaine.

Nous nous joignons aux organisateurs et à l'ensemble des organisations de défense des droits humains pour :

- dénoncer les positions de l’Etat marocain : son refus de divulguer la vérité sur le sort des disparus dont le sort reste encore inconnu; son refus de répondre positivement aux revendications du mouvement des droits humains, des familles des disparus et des victimes des années dites de plomb,

- Demander la divulgation immédiate de la vérité sur le sort de tous les disparus en libérant les disparus encore en vie, la restitution des dépouilles de celles et ceux qui ont trouvé la mort, après identification par analyse ADN, et la lumière sur tous les crimes commis à l’encontre de milliers de citoyens par les services de l’Etat marocain.

Le Bureau Exécutif de l’ASDHOM
Paris, le 6 juillet 2006

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL