dimanche, juillet 02, 2006

convergence des causes


badia benjelloun

badia.benj@wanadoo.fr


Il existe une similitude dans les pratiques dénégatrices entre les deuxalliés dont il est difficile de dire qui des deux est l’extrêmitécéphalique et la caudale quant à leur activité de déni de la réalité,les USA et Israel.


Le type de commentaire suscité par le suicide des trois détenus àGuantanamo par les officiels étasuniens et l’écho qui en a été produitdans les merdias serviles de cet occident illustrent la décadence dela pensée et soulignent l’absence d’élaboration théorique politique.Voilà que des hommes voire des enfants sont détenus dans des conditionshors la loi ,


sans jugement sans motif d’inculpation sans l’assistance d’un avocat ,qu’ilssubissent des tortures physiques et psychologiques des plus variées etdégradantes.


Ils n’ont aucune perspective raisonnable d’être délivrés de leursituation cauchemadesque sans fin . Ils en viennent à exercer le seulacte qui leur restitue leur condition humaine , et leur dignité , leurdernier acte libre à savoir le suicide.


Le commandant de la base de Guantanamo, l’amiral Harris estime que cesdésespérés ne le sont pas , mais qu’ils sont des créatifs quiinventent intelligemment la guerre asymétrique et que ce suicidecollectif est un effet orchestré de relation publique des terroristes.Le commentaire du secrétaire à la diplomatie publique , appellation noncontrôlée du ministère de la propagande Colleen Graffey, a la mêmeconsistance, ces trois hommes n’accordent aucune valeur à leur vie ni àcelle des autres: terroristes, vous dis-je.


L’International Herald Tribune, au lieu d’analyser et de rendre comptede l’absence de contexte juridique dans lequel a eu lieu le suicidecollectif, se borne à relater les tourments des gardiens qui en sontde façon permanente à déjouer les ruses des prisonniers qui ne veulentqu’une chose , porter atteinte à leur vie.


L’écho dans la presse hexagonale, aux ordres de l’empire déclinant,n’ena pas été plus probant, au moment même où une commission d’enquêteparlementaire européenne a démontré l’implications des gouvernementseuropéens dans les transports aéeriens de la CIA pour les prisonniersfantômes de s “extraordinary rendition”, amenés dans des centres detorture secrets en Europe .


L’absence de condamnation sans équivoque et du fait lui même et de sonodieux commentaire tient lieu de négationnisme.L’assassinat par l’armée de l’occupation de familles palestiniennes surla plage de Gaza a subi le même sort merdiatique de la part despropagandistes israeliens que le meurtre vu en direct du LohalmedDoura.


Ce n’était pas une bombe israelienne selon l’enquête de la seule arméesioniste qui a refusé une expertise neutre des débris d’obus .Mentir tout le temps et sur tout est une tâche titanesque, à toujourspoursuivre et recommencer . La vérité a cette vertu de dissiper , dèsqu’elle pointe même faiblement , à peu de frais l’immense travail dedissimulation que fournissent ses ennemis.


À toute heure et sur toutes les ondes il nous est intimé l’ordre dedevoir toujours garder en mémoire une certaine histoire victimaire , ladéraison du plus fort se voudrait être de la morale faite dans lasubstance de la pacotille que les négriers déversaient depuis leursrafiots sur les côtes africaines selon le principe institué depuislors et toujours en vigueur de l’échange toujours inégal .Les sionistes se drappent dans une histoire qui n’est pas la leur, legénocide des juifs occidentaux par les nazis , des occidentauxeux-mêmes, et poursuivent de toutes les foudres les négationnistes ,se posent en moralisateurs , juges et applicateurs de peine.


Que font-ils quand ils nient leur responsabilité de criminels dès lorsque leurs crimes sont difficiles à déguiser et qu’ils indignent lepublic dont ils ont besoin, l’occidental?Que font-ils sinon d’être négationnistes eux-même quand ils fondentleur histoire nationale sur un triple mythe?Une terre sans peuple, un petit état sans armes qui a triomphé detoutes les armées arabes, et un peuple palestinien qui a fui sousl’ordre de ses chefs .


convergence des causes

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL