mercredi, juin 28, 2006

Sans papiers …et sans origines

aida allouache


ben dis-donc, cette condition de ne plus parler sa langue maternelle, c'est franchement inacceptable...

Sans papiers …et sans origines
Le Ministre de l’Intérieur a présenté le 6 juin au Sénat son projet de loi sur l’immigration. A cette occasion, Nicolas Sarkozy a annoncé des régularisations « au cas par cas » des familles de sans papiers dont les enfants sont scolarisés en France. Parmi les trois critères de régularisation figure celui pour les enfants de « ne plus parler la langue de leur pays d’origine ».


La fédération Régions & Peuples Solidaires est outrée par cette condition d’abandon de sa langue maternelle qui confirme la politique de destruction des langues régionales et minoritaires menée par le gouvernement au plus grand mépris des conventions européennes et internationales.




Si l’obligation de parler le français est légitime, celle de ne plus maîtriser la langue du pays d’origine n’a aucune justification crédible et cache une volonté d’uniformisation et de déculturation forcée.




Sur le plan culturel, les linguistes ont unanimement démontré que les enfants maîtrisent mieux le français s’ils ont plaisir à parler leur langue maternelle qu’elle soit berbère, occitane, alsacienne ou espagnole. Loin d’être un handicap, le multilinguisme procure à l’enfant des facilités pour l’apprentissage de langues nouvelles, atout considérable pour une génération amenée à développer les déplacements et les contacts internationaux. Au niveau social, il est indéniable qu’une intégration réussie passe par le respect du multiculturalisme. Régions & Peuples Solidaires condamne fermement « l’assimilation à la française » qui passe par une éradication de la langue maternelle et par une amnésie forcée de la culture et de l’ histoire des minorités qu’elles soient issues de l’immigration ( africains, asiatiques..) ou présentes sur l’Hexagone ( bretons, catalans, basques…).




R&PS appelle une nouvelle fois le gouvernement à ratifier la Charte européenne des langues régionales et minoritaires et à respecter les droits culturels qui sont partie intégrante des droits de l’homme. La liberté de préserver sa culture, l’égalité des langues et la fraternité entre les communautés sont des préceptes qui permettraient à la France d’assumer son statut de « Patrie des Droits de l’Homme » et d’assurer l’unité dans le respect des diversités.


Philippe Sour, chargé de communication R&PS
Contact-presse :
Philippe Sour.
Tel : 06 13 52 05 48
Régions et Peuples Solidaires - 24 rue Auguste Granier - 31200 Toulouse. Tel : 05.61.22.18.53 -

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL