mercredi, juin 21, 2006

Mexique




Mhamed KHOUYA
khouya_mhamed@yahoo.fr

Mexique : encore une violente répression

Au Mexique, le gouverneur d’Oaxaca, du PRI, a ordonné l’expulsion de milliers de professeurs qui sont en grève depuis 23 jours. Le leader syndical a affirmé qu’il y a quatre morts et 40 détenus, mais les autorités le nient. L’administration Fox a approuvé la répression des maîtres

Ulises Ruiz, principal responsable de la répression policière du 14 juin dernier contre les maîtres de Oaxaca, a accepté de libérer 9 détenus, pour faciliter l’ouverture du dialogue avec les maîtres qui maintiennent la protestation.
Cela faisait trois semaines que les maîtres campaient sur la place principale de la capitale de l’Etat de Oaxaca, quand la police a essayé de les déloger au moyen d’une violente répression. Pour le moment il n’existe pas de chiffres officiels du nombre de morts, bien que la radio a fait état de 2 maîtresses tuées, de 5 maîtresses violées, d’un maître qui a perdu un oeil, de trois journalistes de Radio Planton disparus et d’au moins 40 détenus.

Après avoir repris possession du zocalo oaxaqueño, les maîtres ont accepté une trêve pour dialoguer avec le Gouvernement national pour la satisfaction de leurs exigences d’augmentation salariale, entre autres points.

De son côté, le gouverneur de Oaxaca, a ordonné la libération de neuf maitres détenus et a annulé 25 ordres d’appréhension.

Enrique Rueda Pacheco, dirigeant du syndicat des enseignants, a assuré qu’ils maintiendront la mobilisation dans la capitale oaxaqueña et la grève d’activités, jusqu’à la satisfaction des revendications, auxquelles s’est joint la démission d’Ulises Ruiz comme gouverneur "en raison de son incompétence et de son caractère fasciste qu’il a témoigné devant l’opinion publique nationale".

REPRESSION A LA MEXICAINE

L’expulsion d’Oaxaca est le dernier d’une série d’affrontements qui ont provoqué une tension au Mexique avant les élections du 2 juillet prochain. En avril, une expulsion de mineurs en grève d’une entreprise sidérurgique dans l’état occidental de Michoacán avait fait deux morts et 80 blessés, au milieu d’un conflit avec le gouvernement de Vicente Fox qui dure déjà depuis des mois. En mai, une autre révolte dans un village des environs de la ville de Mexico, Atenco, s’était soldée par deux manifestants assassinés et des accusations de viols de femmes détenues.

Pagina12, 15 juin 2006.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL