dimanche, juin 25, 2006

Errachdia


nouri Zyad

Errachdia : le calvaire de trois frères

Le parquet d’Errachidia a donné son ordre d’interpeller la dénommée Rouqia El Qorchi, qui habite à Ksar Sidi Bouâbdellah. Les raisons de cette arrestation ressemblent beaucoup à celles pour lesquelles une tutrice d’un enfant réside dans le service psychiatrique de la prison Boulmharez à Marrakech.
Alors que l’affaire du petit Yassine de Marrakech ne cesse de choquer l’opinion publique, une autre similaire surgit à Errachidia.
Un enfant de sept ans, Abderazzek Rekoubi, gît depuis le 18 juin à l’hôpital Moulay Ali Chérif de la même ville.
Et pour cause, deux fractures, l’une au niveau de l’épaule et la seconde au niveau de sa main droite.
L’agression est patente et le bourreau cette fois est la belle-mère. Si Yassine avait subi les pires tortures d’une impitoyable tutrice, «en attendant le retour de sa mère», Abderrazek, lui, souffre en compagnie de ses deux autres frères, Abdessamad, son jumeau et Abdelmounaïm. Un appel de soutien fut lancé, à cet effet, par l’Association des amis de l’élève rural. Depuis que le divorce avait séparé les deux parents, il y a plus d’une année, ils étaient restés à la merci de leur belle-mère. Pour l’Association des amis de l’élève, la situation nécessite une intervention urgente de tous les acteurs concernés.Les rendez-vous des enfants de Mme Aïcha avec l’hôpital ne se font pas rares. On dirait qu’ils ne passent pas inaperçus. Selon la plainte déposée par la mère des trois enfants, Aïcha Slimani, et leur belle-mère et leur propre père, infligeaient quotidiennement des corrections, privation de repas et d’autres châtiments allant jusqu’à des brûlures corporelles.Les trois victimes ont, pour leur part, confirmé, devant le juge d’instruction, toutes les accusations portées contre leur père et surtout leur belle-mère. Plus, ce dossier comprend des antécédents, fait remarquer la mère, dans la mesure où le 6 novembre dernier, Abdessamad, jumeau de l’actuelle victime, avait fait l’objet de coups de la part des deux accusés ayant nécessité une intervention chirurgicale. Pas tout, ce n’est que jeudi que le même Abdessamad avait fait l’objet d’une intervention chirurgicale au niveau des doigts de sa main. Le père est poursuivi encore des suites de cette affaire.
Il ne manquait plus que le troisième fils, Abdelmounaïm (11 ans), qui non plus n’a pas été épargné par les atrocités d’une belle-mère sans cœur. Le 19 juin courant, et suite à un examen radio, il s’est avéré que sa main droite a été fracturée des suites d’une agression similaire. Pour cette raison, il a fait l’objet, mercredi, d’une intervention chirurgicale. Le silence de la mère, tout au long de cette période, a été expliqué par des sources proches des victimes de la relation de parenté qui existe entre le père et la mère des victimes.
Nouri Zyad

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Google Groups Abonnement au Reporters Sans Limites Press Google Groupes الإنخراط في صحافيون بلا قيود
E-mail :
Consulter les archives sur groups.google.fr
  • صحافيون بلا قيود كـل الـحـقـوق مـتـنـازل عـنـها كـليـا إعادة الإستعمال وإعادة النشر ترجى وتشجع للجميع الرئيس المدير العام حسن بن محمد برهون رئيس التحرير ضرار الحضري Toute reproduction totale ou partielle est permise et totalement encouragée pour tout le monde Président-Directeur Général Hassan Ben Mohamed BARHON Rédacteur en Chef Derar HADRI Dossier de Presse :13/2005 الــمــرجــــع الإيداع القانوني وملف الصحافة ج Dépôt legal : 2006/0038 - CIN:352158N°1529/2006 ٌٌRSL